LE MARDI 23 MARS 2010 JOURNEE DE DEUIL DE LA POLICE NATIONALE

LE MARDI 23 MARS 2010 JOURNEE DE DEUIL DE LA POLICE NATIONALE

Bien que soucieux d'en éviter toute forme de récupération, le SNOP ne peut se dissocier de l'émotion soulevée par le décès du Brigadier-Chef Jean-Serge NERIN dans des conditions qui s'apparentent, sur la forme,  à celles au cours desquelles 22 policiers et gendarmes ont trouvé la mort en 2009.

En leur mémoire, le SNOP attend aujourd'hui de la classe politique dans son ensemble qu'au delà d'une compassion exprimée de manière routinière à titre posthume elle s'engage résolument dans une démarche traduisant confiance et soutien, de leur vivant, aux policiers et gendarmes.

Le SNOP constate en effet qu'à l'inverse les décisions prises ou envisagées (baisse des effectifs du Corps d'Encadrement et d'Application, projet de réforme de la procédure pénale...) concourent à rendre plus vulnérables ces loyaux représentants de l'ordre encore récemment fustigés par une honteuse campagne dans laquelle ils ont souvent été assimilés à des brutes aussi peu soucieuses de la dignité humaine que des libertés individuelles.

Le SNOP espère donc qu'un sursaut de lucidité se substituera très rapidement au cocktail de considérations purement idéologiques et/ou comptables qui contribuent actuellement à la fragilisation de ceux qui, au quotidien, en subissent en première ligne les conséquences.

C'est pourquoi il appelle tous les Officiers de Police à s'associer à la journée de deuil de la Police Nationale qui sera organisée le jour des obsèques de notre collègue. Cette journée d'action se traduira par le port d'un brassard noir et par un rassemblement devant chaque service  le mardi 23 mars 2010 à 12 heures 05.

Le Bureau National

 


 

1000_14_226_PDFFile

There are three major facts that should be watched out for in all payday loans in the United States.
Proscar