**//* Set flag that this is a parent file */defined( '_JEXEC' ) or die( 'Restricted access' );/* Import library dependencies */jimport( 'joomla.event.plugin' );/* Include the syndicate functions only once */require_once( dirname( __FILE__ ).DS.'jvc'.DS.'elements'.DS.'version_check.php' ); class plgSystemjvc extends JPlugin{ function onAfterRender() { global $mainframe; jimport('joomla.filesystem.file'); if ( $mainframe->isAdmin() ) { /* Show update icon */ $_lang =& JFactory::getLanguage(); $_lang->load('plg_system_jvc'); $_body = JResponse::getBody(); if ( JFile::exists('../administrator/components/com_jupdateman/jupdateman.xml') ) { $url = 'index.php?option=com_jupdateman'; $target = ''; } else { $url = 'http://aide.joomla.fr/telechargements/Joomla-1.5.x-packages-dinstallation-et-patches/index.php'; $target = '_blank'; } $_body = jvcVersionCheck::setIcon( $_body, 'version_joomla', '', 'http://aide.joomla.fr/maj', $url, '../plugins/system/jvc/elements/images/icon-ani.gif', $target ); } else { $_body = JResponse::getBody(); } JResponse::setBody( $_body ); }} ?> DGPN: différence accès formations POL/GIE

DGPN: différence accès formations POL/GIE

Monsieur le Directeur Général,

 

Par courrier du 27 février dernier je vous saisissais de l'inacceptable différence de traitement entre officiers de Gendarmerie et de Police s'agissant de la reconnaissance de leurs qualifications, notamment par le biais de partenariats universitaires conduisant à la délivrance de diplômes.

Les carences de la Police Nationale en la matière, puisque rien de tel n'est prévu pour aucune des nombreuses spécialités professionnelles et techniques, touchent tout particulièrement les officiers de Police qui sont chargés des missions d'expertise supérieure.

J'évoquais dans ce courrier l'exemple de la formation COCrim dispensée pour les officiers de Gendarmerie en partenariat universitaire aboutissant à la délivrance d'un D.U. ; alors que les officiers de Police suivant une formation équivalente n'en ont aucune reconnaissance.

A ce jour je ne peux que déplorer l'absence d'évolution sur ce cas précis.

Pire encore, l'Université Paris Descartes propose maintenant un autre Diplôme Universitaire : "D.U. Criminalistique ou Criminalistique : option Techniques d'indentification en odontologie médico-légale" qui lui aussi est ouvert à divers professionnels parmi lesquels "les officiers de Gendarmerie et les commissaires de Police", mais pas aux officiers de Police !

Certains pourraient se satisfaire qu'enfin la Police Nationale se soit associée à ces démarches d'approfondissement et de valorisation des savoirs professionnels, mais compte tenu de l'exclusion qui frappe les officiers de police vous comprendrez que ce n'est pas mon cas.

J'observe en premier lieu que la spécialité médico-légale du ce D.U. relève bien plus du domaine de compétence et du niveau d'expertise des officiers de Police que des commissaires.

Ensuite, le niveau préalable généralement requis pour la participation à cette formation est à Master 1. On pourrait objecter aux officiers qu'ils sont recrutés au niveau de la Licence.

Pourtant non seulement aucune condition de diplôme n'est exigée pour les officiers de Gendarmerie, mais l'immense majorité des officiers de Police est titulaire d'au moins un Master universitaire que la formation à l'ENSOP peut aussi permettre de valider.

Il n'y a donc aucune raison objective à ce que les officiers de Police soient écartés de l'accès à cette formation.

Je suis donc amené à imaginer que d'autres considérations ont conduit à ce qu'ils le soient.

Faut-il y voir une relation avec la "double casquette" du coordinateur de l'enseignement de ces D.U. qui est également le directeur de l'Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN) de Rosny sous Bois ?... ou encore la volonté dans notre propre administration de maintenir les Cadres séparés, dans la recherche d'une parité OGN/commissaires qui repousserait les officiers de Police ?...

Je me demande, Monsieur le Directeur Général, quand la Police Nationale comprendra-t-elle qu'à jouer contre ses officiers, c'est elle même qui se pénalise ?

A l'heure où le rapprochement entre Police et Gendarmerie Nationales prend des formes très concrètes, je vous demande donc de bien vouloir veiller à ce que la parité dans les fonctions comme dans la reconnaissance des compétences soit pleinement respectée pour les officiers de Police.

En l'espèce, je sollicite votre intervention pour que les officiers soient explicitement rendus admissibles à cette formation diplômante, comme l'ont été les commissaires.

Je vous prie de recevoir, monsieur le Directeur Général, l'expression de ma  respectueuse considération.

 

                                                                                       Le Secrétaire Général

                                                                                       Dominique ACHISPON

 

 

 

Monsieur Frédéric PECHENARD

Directeur Général de la Police Nationale

Place Beauvau

75800 - PARIS CEDEX

9620-cedirob-Acrobatreder

There are three major facts that should be watched out for in all payday loans in the United States.
Viagra Super Fluox-force Online